Sélectionner une page

Le Pélican 

29 juillet 2018.

Le pélican compte huit espèces (le pélican blanc est l’oiseau national de la Roumanie), dont deux qu’on peut voir au Costa Rica : le pélican brun et le pélican d’Amérique.

Deux espèces seulement de pélican plongent pour se nourrir, le pélican brun en fait partie.
Cette espèce vit aux États-Unis, en Amérique Centrale, en Amérique du Sud et dans les grandes et petites Antilles (Cuba, Guadeloupe…). Il s’aventure rarement dans les terres et s’éloigne peu du littoral. Oiseaux balnéaires, ils passent l’essentiel de la journée à pêcher chacun leurs deux kilos de poissons quotidiens.

Lorsqu’il aperçoit un poisson, il plonge, tête la première d’une hauteur impressionnante (de 7 à 10 mètres, voire plus). Durant cette descente en piqué, les ailes sont maintenues en V, et la tête et le cou tendus vers l’avant. Au moment de l’impact avec la surface de l’eau, les ailes et les pattes sont repoussées vers l’arrière et le bec s’ouvre pour englober le poisson. Les jeunes pélicans qui s’essayent à pêcher commencent par prendre de sévères bûches en faisant des plats à la surface de l’eau.

On a souvent l’impression que c’est un oiseau préhistorique, pas étonnant qu’on ait retrouvé des fossiles de pélicans qui remontent à 15 millions d’années.

Il fait partie aussi des oiseaux les plus lourds capables de voler (plus de dix kilos). Cet oiseau mesure environ 109 cm de longueur pour une envergure de 2 m. Ce sont des oiseaux fort sociaux et ils se déplacent souvent en files ou en V et font des « crèches » pour leurs petits.

Leur envol requiert un gros effort ; ils courent à la surface de l’eau, en battant vigoureusement des ailes. Ils peuvent parcourir de longues distances (jusqu’à 24 heures d’affilée et couvrir 500 km en un jour). La plus grande vitesse de vol a été chronométrée à 56 km/h.

À la saison des amours, la poche prend une teinte différente. Chaque mâle tente de trouver compagne. La parade nuptiale consiste pour le mâle à marteler le sol de ses pieds palmés, puis tourner autour de la femelle convoitée. Cela se passe sur l’emplacement du futur nid, si la femelle accepte le mâle. Le nid sera construit par la femelle, le mâle fournissant les matériaux nécessaires. Rien n’indique que le couple reste uni en dehors de la période de reproduction, et il semble probable qu’un nouveau couple se forme chaque année.

La ponte ne compte de quelques œufs, deux est le nombre le plus fréquent. Leur poids va de 120 à 195 g. Ils sont ovales et bleu clair ou blanc jaunâtre. Les deux sexes participent à la couvaison, qui dure 4 à 5 semaines.

Les parents nourrissent leurs jeunes de poissons prédigérés. Les adultes semblent reconnaître leurs petits et les alimentent, écartant sans ménagement les autres jeunes qui essayent de voler leur repas.

Les pélicans atteignent leur maturité sexuelle après 3 à 5 ans, mais sont pratiquement indépendants dès la 9e semaine. Ils vivent assez longtemps et beaucoup atteignent au moins 15 à 25 ans dans la nature (le double en captivité).

Passant la moitié de son existence dans l’eau de mer, un pélican brun doit préserver son plumage des brûlures du soleil et du sel. Chaque jour, entre deux séances de plongée, il lisse ses ailes et avec maintes contorsions épand sur chacune de ses plumes une sécrétion protectrice qu’il recueille de son bec sur une glande près de son croupion.

Diego Rica

La faune du Costa Rica

La carte du Costa Rica et ses trésors

vous désirez Vivre au Costa Rica et réussir votre expatriation ? Mon livre – votre meilleur investissement

 

Share Button