Sélectionner une page

L’inde, le Kerala et le premier endroit où je me sens comme chez moi  

novembre 2018

Le commentaire de mon amie Suzanne, qui habite depuis plus de vingt ans au Costa Rica me donne envie de partager ce que je ressens au plus profond de moi au sujet du Costa Rica et de la vie que l’on peut vivre dans ce merveilleux pays.

Mon premier conseil pour vivre bien au Costa Rica est de le quitter de temps à autre. En effet, à force d’y vivre et de s’habituer à la vie cool et Pura Vida du pays, on oublie parfois ce qu’il se passe dans d’autres pays.

Souvenez-vous de la sensation que l’on éprouve lorsqu’on arrive ici au Costa Rica… oui, c’est cela, une sensation de bien-être profond et une certaine joie de vivre qui vous entoure. Lorsqu’on est au centre de cette Pura Vida vingt-quatre heures sur vingt-quatre, on finit par s’y habituer.

Donc, rien de tel que de prendre un bon bain de foule. Partir visiter une ville bruyante, polluée, pleine de stress où à la place des chants d’oiseaux, ce sont les klaxons qui rythment la vie des gens.

Peut-être avez-vous oublié lorsque vous vous leviez et qu’il faisait encore nuit, qu’un vent glacial vous saluait à la sortie de votre habitation. L’heure tourne, vous regardez votre montre et vous remarquez une fois de plus que vous allez être en retard au boulot. Vous courrez et entrez, haletant, dans un moyen de transport surchauffé dans lequel certains effluves, dont vous vous passeriez bien, vous entourent et vous accompagnent durant la demi-heure de route que vous allez faire, une fois de plus, debout et pressé contre une série d’autres voyageurs qui vous regardent avec méfiance.

Le dernier jour de cette vie, je m’en souviens bien. Je suis sorti du train avec la meute et j’ai laissé passer tout le monde et réalisé qu’une minute plus tard, le flot de tous ces gens avait disparu me laissant seul sur ce quai ! J’ai savouré ce moment.

Mon deuxième conseil est donc de vous rappeler de temps à autre ce qui faisait votre quotidien avant, si vous n’avez pas les moyens ou l’envie de voyager comme moi.

Le Costa Rica peut vite devenir ennuyeux si vous tombez dans une routine que vous n’aimez pas. Comme disait un grand philosophe : trouvez un travail qui est votre passion et vous n’aurez plus besoin de travailler de toute votre vie.

Et si malgré tout, vous avez un petit coup de déprime, rien de tel que de venir en Inde. Le Radjastan a été une véritable épreuve pour moi : j’avais envie de pleurer et de quitter le pays au plus vite !

Grâce à mon épouse, qui a insisté pour que nous essayions le sud de l’Inde, nous sommes arrivés au Kerala et nous avons atterri dans un hôtel où pour cent trente dollars, j’ai suivi pendant trois jours un traitement ayurvédique (l’ayurvéda est une médecine traditionnelle hindoue) et aujourd’hui je me sens tellement différent et surtout tellement zen que j’ai l’impression d’être revenu à la maison : Le Costa Rica.

Ci-dessous, l’adresse de l’hôtel : www.thedfort.com

Diego Rica

vous désirez Vivre au Costa Rica et réussir votre expatriation ? Mon livre – votre meilleur investissement

Share Button