Sélectionner une page

Le house-sitting, les bonnes questions à poser 

27 juillet 2018

Comme je vous en parle dans mon livre, le gardiennage de maison peut être une bonne manière de découvrir les régions du Costa Rica et de découvrir que certaines choses qui font vos rêves se découvrent être un feu de paille !

Comme vous le savez, je désirais vraiment une jolie vue sur la mer, mais après avoir passé un mois dans plusieurs maisons avec vues « one million dollars », je me rends compte que si cela reste joli, cela ne vaut pas l’argent que l’on met dans le terrain, sauf en cas d’investissement touristique.

Auparavant, en plus d’être logé, le propriétaire payait un petit montant, maintenant c’est beaucoup plus rare et certain auront même le toupet de vous réclamer un petit loyer !

Après avoir réalisé quelques « missions », je me rends compte aussi que les règles de l’hospitalité ne sont pas universelles. Souvent, les hôtes veulent que vous veniez le jour avant leur départ : logique pour vous rencontrer et vous expliquer un peu le fonctionnement de certaines choses particulières.

Ce qui m’a étonné à plusieurs reprises, c’est que le lendemain matin, c’est un peu comme si vous faites partie de la famille : on ne vous demande même pas si vous voulez un café ni si vous désirez déjeuner, mais on ne vous dit pas non plus de faire comme chez vous et donc c’est une sensation assez désagréable et vous vous posez la question : qu’est-ce que je fais ?

Ce qui est aussi énervant, c’est le nombre de trucs que les proprios vous laissent dans le frigo … euh, qu’est-ce que je fais avec votre bouteille de coca et votre reste de hachis parmentier à moitié entamé ?
Certain vous disent même très à l’aise : tu peux finir les « restes », qu’ils laissent dans le frigo et que vous êtes censé vider (ou plutôt nettoyer, car qui sait depuis combien de temps, cela traîne dans le frigo ?).

La plus incroyable de mes expériences, c’est lorsqu’une dame m’a ouvert un frigo rempli à craquer. Je lui ai dit : quoi, je dois nettoyer le frigo pour me faire un peu de place ? Elle n’a pas apprécié, mais grâce à cette petite phrase, j’ai eu droit à 20 cm sur 30 cm de libre dans un frigo américain pour un séjour de cinq semaines. Généreuse la dame !

Attention aussi à bien vous renseigner sur les animaux, car ce qui est logique pour vous n’est peut-être pas logique pour les maîtres. J’ai eu droit à un chien qu’on ne peut jamais laisser seul. Dès qu’il se trouvait enfermé dans la maison deux minutes, il grattait la porte comme s’il avait le feu à la maison. Les propriétaires n’avaient pas jugé utile de nous informer de ce trait de caractère particulier de ce chien qui était par ailleurs adorable, mais un peu compliqué à gérer, car impossible de le laisser même cinq minutes pour aller faire les courses à l’extérieur du magasin sans que, vu l’angoisse qui l’aurait envahi et le vacarme qu’il aurait fait, la société protectrice des animaux nous serait tombé dessus… et ça, c’est dans le cas où vous oseriez laisser un chien qui n’est pas le vôtre à l’extérieur sans surveillance, ce que je ne ferais jamais.

Certains, et c’est les pires, en profitent pour faire des travaux pendant qu’ils sont partis en vacances ! Il faut donc devenir maître d’œuvre et veiller à ce que les travaux se déroulent sans soucis.

Le dernier point, très sensible, c’est lorsque les personnes ne vous parlent pas de vous laisser un peu d’argent au cas où ! La visite chez leur vétérinaire est-elle donc gratuite ?

Donc, et pour résumer : demandez la liste des travaux que vous devrez effectuer précisément afin de ne pas vous retrouver avec des tâches que vous n’auriez pas pu soupçonner, si les animaux ne sont pas trop dépendants ou ont d’autres caractéristiques, l’argent qu’ils vous laisseront au cas où, s’ils ont planifié des travaux durant la période, s’ils peuvent vous donner la liste des situations et la manière de réagir (coupure d’électricité, d’eau ou d’internet, accident avec un animal, personnes de confiance à contacter, etc .. ) et de bien vous renseigner sur le temps qu’il fait – je peux vous assurer que le Costa Rica lorsqu’il pleut énormément, c’est vraiment pas une bonne idée, à moins que vous aimez resté cloîtré chez vous !

Mieux vaut passer à côté d’un house-sitting qui a l’air formidable que de passer toute la période à vous mordre les doigts sachant que vous êtes bloqués pieds et mains liés lorsque vous avez accepté le contrat et que vous êtes sur place.

Diego Rica

Contenu de mon livre

Share Button