Sélectionner une page

Airbnb.

     février 2019 

Plate-forme Airbnb, nouvelle loi en vue.

Le projet de loi, qui fait actuellement l’objet d’un débat et qui pourrait changer et si celui-ci devient une loi, demande un tarif supplémentaire de 5%, payable mensuellement, sur les revenus de services tels que la location d’Airbnb. Les fonds seraient répartis entre le système national d’aires de conservation (SINAC), l’Office du tourisme du Costa Rica (ICT) et l’administration fiscale.

Les hôteliers estiment que l’augmentation des taxes proposée pour les plateformes d’hébergement non traditionnelles est juste en raison des lois qui régissent depuis toujours les hôtels traditionnels. Par exemple, ils sont tenus d’envoyer une partie de leurs revenus à ICT, leur électricité est taxée au taux industriel et leurs bâtiments doivent respecter les lois sur la sécurité et l’accessibilité.

La loi proposée clarifie les droits des locataires et stipule que les propriétaires doivent assurer une sécurité, une confidentialité et une tranquillité suffisantes. Entre-temps, la société d’hébergement non traditionnelle devrait s’inscrire directement auprès de ICT et des municipalités, ainsi qu’auprès de la Direction générale de la fiscalité directe.

 Amitiés,  

Diego Rica

Share Button